A venir

« D’AMOUR ET D’AVENTURE »

Un spectacle pour faire revivre le poète Werner Renfer et sa compagne Germaine dans la beauté, l‘amour et la poésie. 

Pour sa deuxième création, la Compagnie Deva s’attelle à mettre en lumière l’une des oeuvremajeures de la littérature suisse, celle du poète et écrivain Werner Renfer. C’est au travers de sa correspondance avec son épouse bien-aimée Germaine que l’éclatante beauté de sa parole va prendre vie dans l’intimité de petites scènes, d’espaces d’art ou de quatre murs. « D’amour et d’aventure » veut toucher au plus près le cœur et l’âme du spectateur, avec délicatesse et poésie.

Ce spectacle met en dialogue deux personnages, Germaine et Werner Renfer. La mort de l’auteur n’a en effet pas brisé le lien puissant entre les époux. L’œuvre poétique continue d’une part à les unir et d’autre part rend Werner réellement présent pour Germaine. A travers ses lettres sublimes, ses poèmes et autres textes, lus et relus, elle entend encore son « Petit », comme elle l’appelle,  lui murmurer des mots d’amour fous à l’oreille. 

Et non seulement Werner, accompagne Germaine de sa tendresse, mais voilà même que l’auteur méconnu l’encourage à défendre son oeuvre. A trouver un moyen de la faire connaître auprès des lecteurs et des éditeurs. Les fragments de textes choisis composent à la fois la trame des souvenirs de leur  histoire d’amour et l’épopée de cette œuvre magnifique que Germaine, en ange gardien, vaillante et courageuse, entreprend de défendre envers et contre tout.  

Et voilà que le couple continue donc à oeuvrer côte à côte, pour faire se réaliser enfin ce rêve intérieur, celui de l’amour et de la beauté du monde que les contemporains ne semblent pas remarquer, absorbés par la cohue et la vulgarité ordinaire de leur quotidien. Les mots échangés entre les amoureux transfigurent la réalité, la leur, mais aussi la nôtre aujourd’hui, dans un seul et même instant d’éternité, celui de la poésie.  

Mais la tentation de l’aventure est aussi une aventure spirituelle. La volonté, pour le poète, de vivre sans compromis, selon son être profond, selon les plus intimes aspirations de son âme. « L’Art aura alors enfin maîtrisé la Vie. La Fiction sera devenue réalité et la Réalité aura rejoint sa place véritable, c’est-à-dire le Néant ». Au-delà de la mort, le poète se sera réalisé avec toute la « désinvolture » dont il est capable et aura transmis son message: « le bonheur est dans le rythme intérieur. Le bonheur est présent dans l’harmonie.  Deux cœurs qui vibrent à l’unisson, deux âmes qui se comprennent réalisent une symphonie qui dure toujours ». 

Imaginez Germaine, assise sur sa chaise, le sourire figé par l’absence physique de son mari parti trop tôt et ravivé par l’écho des mots qui lui parviennent. Germaine, femme à la fois moderne et personnage archaïque, doit désormais se débrouiller seule avec ses deux enfants Marcel et Jacques. Couverte de dettes, chargée de cartons pleins de manuscrits, Germaine saura-t-elle écouter la voix du poète et la laisser éveiller en elle la force de défendre son oeuvre ? Saura-t-elle parler aux éditeurs, aux lecteurs et aux spectateurs afin qu’ils se laissent à leur tour tenter par l’aventure?